Des articles avec beaucoup de liens : ça existe

Posted on June 5, 2012

0


Dans le cadre de mes recherches sur les liens hypertextes dans les productions journalistiques, je fouille en ce moment dans les contenus publiés par les sites d’information francophones belges. Ce qui m’a occupé ces dernières semaines, ce sont les quelques 26 699 articles publiés sur lesoir.be, lalibre.be, dhnet.be et sudpresse.be entre décembre 2011 et février 2012.

Quelques observations intermédiaires (à prendre avec toutes les précautions d’usage quand il s’agit de deux-trois remarques jetées dans un billet de blog, sans détails méthodologiques par exemple) :

Ce qui saute aux yeux, d’abord, c’est que dans la majorité des articles (un peu plus de 60% tous sites confondus), il n’y a simplement pas de liens. Zéro.

En aplatissant tout dans des mesures de centralité (un rien bêtes et méchantes), on devine que quand il y a des liens, il y en a peu : en moyenne, on trouve 1,04 lien (interne ou externe) par article. Les liens externes semblent particulièrement rares puisque seuls 10% des articles en proposent.

Mais dans ce paysage où la rareté semble dominer, quelques exceptions existent et sont passionnantes. On débusque ainsi des articles avec 10, 15, 36 (!) liens.

Alors, quels sont ces articles anormalement bien lotis? En ce qui concerne les liens en général ou uniquement les liens externes? Difficile de dégager des tendance (il s’agit d’exceptions), mais on peut explorer quelques exemples…

Les articles qui parlent de « ce qui fait le buzz sur internet », les sujets insolites :

La sextape d’Ilse Uyttersprot, les incidents à Charleroi-Standard, la colère de Patrick Sébastien: élisez le buzz 2011. (36 liens)

Votez pour le buzz verviétois 2011 (+vidéos). (12 liens externes)

Les dix vidéos les plus drôles et osées de PETA, l’association pour les droits des animaux. (10 liens externes)

Hamburger sans viande : êtes-vous prêt pour l’insolite ?  (10 liens externes)

Les inévitables revues de presse :

Sarkozy, « séducteur mais guère convaincant ». (15 liens externes)

“Oui mais” pour Di Rupo Ier. (8 liens externes)

Les sujets dont on « parle sur le web » comme la fermeture de MegaUpload :

Megaupload et Anonymous: ce qui est vrai, ce qui est faux. (16 liens externes)

Les répertoires de comptes Twitter d’acteurs concernés :

Suivez le conseil communal exceptionnel de Liège avec nous (live-tweet)  (22 liens externes)

Au croisement du journalisme culturel, de l’info-service et de l’influence des saisons sur l’agenda médiatique : les articles du type « bons plans pour votre réveillon » :

Réveillons pour tous les styles et toutes les bourses. (19 liens externes)

Où fêter le passage à l’an neuf ? (7 liens externes)

Et également dans l’info-service, les grèves :

Mobilisation massive contre l’austérité. (12 liens externes)

Grève générale ce lundi: voici les écoles qui seront, ou pas, à l’arrêt chez vous. (23 liens)

Ceci n’est jamais qu’une juxtaposition d’exemples, et à ce stade-ci, je n’oserais pas avancer la moindre interprétation… Il faudrait mieux distinguer les liens internes des liens externes, voir ce qui correspond à la ligne éditoriale de chaque titre, observer les conditions de travail des journalistes, etc. Et loin de moi l’idée d’émettre un quelconque jugement normatif sur ces phénomènes (je ne dis pas que un tas de liens c’est forcément bien). Mais je peux désormais affirmer que le monstre du Loch Ness existe : j’ai vu des articles avec beaucoup de liens sur les sites de la presse francophone belge.

Advertisements