Huis-clos sur le net (2/4)

Je travaille en ce moment sur une petite recherche qui revient sur la couverture médiatique de Huis-clos sur le net, cette opération des radios francophones publiques qui a vu cinq journalistes enfermés pendant cinq jours dans un gîte du Périgord, avec accès à Twitter et Facebook comme seule matière première pour faire leur boulot. J’ai envie de publier ici les différentes parties constitutives de cette recherche (c’est évidemment du work-in-progress loin d’être finalisé).

Au menu, donc :

  1. Le questionnement de recherche auquel cette opération a donné naissance
  2. Un petit point théorique sur Twitter, Facebook et leur rôle pour le journalisme
  3. Un point théorique sur les conceptualisations des identités journalistiques
  4. Mon analyse de la couverture médiatique de Huis-clos sur le net

 

Twitter, Facebook et le journalisme

Quel rapport peut-on élaborer entre les sites de réseaux sociaux et le journalisme? Il faut d’abord s’attarder un instant sur la définition des sites de réseaux sociaux, dont la version la plus classique a été donnée par Boyd et Ellisons (2007) : « Nous définissons les sites de réseaux sociaux (social network sites) en tant que services basés sur le web qui permettent aux individus (1) de construire un profil public ou semi-public à l’intérieur d’un système délimité, (2) d’articuler une liste d’utilisateurs avec lesquels ils partagent une connexion, et (3) de voir et de traverser leur liste de connexions ainsi que celles faites par d’autres à l’intérieur du système. La nature et la nomenclature de ces connexions peut varier de site en site. »

Cette définition est relativement large, et couvre un grand nombre de sites de réseaux sociaux en dehors de Facebook et Twitter. Néanmoins, comme ces derniers ont été choisis pour être au centre de Huis clos sur le net, nous en traiterons principalement.

On peut remarquer que la notion d’information journalistique n’occupe pas de place prépondérante au sein de cette définition. Pourtant, de nombreux commentateurs s’accordent à dire que les sites de réseaux sociaux ont un rôle à jouer dans l’écosystème de l’information et du journalisme. Ainsi, Nic Newman (2009) estime que depuis « l’explosion de la participation » qui a eu lieu entre 2007 et 2009, les sites de réseaux sociaux sont devenus grand public, et des outils tels que Facebook, Twitter ou YouTube changent la façon dont les médias sont produits, distribués et consommés. Par ailleurs, Ken Doctor (2010) souligne que selon une enquête menée en 2009, presque la moitié des utilisateurs américains de réseaux sociaux utilisent Facebook pour s’informer. Dans le cas de Twitter, il s’agit d’un cinquième des utilisateurs. Certains chercheurs se posent la question du rapport entre sites de réseaux sociaux et journalisme dans la lignée d’autres innovations technologiques. Pour Robert Picard (2009), il est « difficile de trouver une technologie dans laquelle les organisations médiatiques ne s’engagent pas », et il est dès lors important de se demander quelles technologies sont bénéfiques pour le journalisme – et plus particulièrement pour Picard, pour le business du journalisme. Mike Thelwall (2008) dresse quant à lui une filiation entre les blogs et les sites de réseaux sociaux, et tente d’évaluer si ces derniers étendent la couverture de l’actualité initiée par certains blogueurs ou représentent une tendance à l’expression personnelle.

Pour témoigner du succès de l’association entre sites de réseaux sociaux et journalisme, il faut peut-être simplement s’intéresser aux nombre de guides et de recommandations qui ont fleuri sur le web : « Le guide de Twitter pour les journalistes » (Betancourt 2009), « Des conseils Twitter pour les journalistes » (Buttry 2009), « Ressources pour les journalistes qui utilisent Twitter » (Buttry 2010), « Introduction de Twitter pour journalistes » (Jenkins 2009), « Twitter pour les journalistes : ce que vous devez savoir » (Luckie 2008), « Les règles d’engagement des journalistes sur Twitter » (Posetti 2009a), « Top 20 des conseils pour les journaleux sur Twitter » (Posetti 2009b), ou, tout simplement, « Twitter journalisme » (Kanalley 2009).

Parmi les sites de réseaux sociaux, Twitter semble avoir particulièrement émergé en tant que média clé pour l’information (Hermida 2010). Le site de micro-blogging changerait « fondamentalement » la nature de l’information (Newman 2009), et les dernières évolutions de son interface renforceraient son caractère d’espace privilégié pour l’information – chaque tweet devenant un véritable petit morceau de journalisme audiovisuel (Garber 2010b).

Plusieurs événements sont présentés comme emblématiques de la force de Twitter comme source et vecteur d’information. L’exemple du tremblement de terre de janvier 2010 à Haïti est cité à plusieurs reprises par les journalistes de Huis-Clos sur le Net. D’autres événements sont également remarqués, selon les auteurs : le séisme qui a eu lieu en mai 2008 dans la province chinoise du Sichuan, les attaques terroristes de Bombay en novembre de la même année, l’atterrissage en urgence d’un avion américain sur la rivière Hudson en janvier 2009, les élections iraniennes contestées de juin 2009 (Arceneaux & Weiss 2010, p.3), ou l’explosion d’un immeuble dans le Montana en mars 2009 (Lowery 2009) ou encore un tremblement de terre au Chili en février 2010 (Hermida 2010).

On voit se dessiner une caractéristique commune parmi tous ces événements où Twitter a joué un rôle : il s’agit d’actualité chaude, de breaking news. Dès lors, Twitter est désigné comme particulièrement efficace dans la couverture des catastrophes naturelles ou des situations d’urgence et de crise (Arceneaux & Weiss 2010, p.3; Jensen 1998, p.2173).

Il faut par ailleurs remarquer que lorsque Twitter joue un rôle dans la couverture de l’actualité, c’est généralement en interaction avec des acteurs plus ‘traditionnels’ de l’information. Par exemple, Megan Knight (2010) a étudié les sources citées par les médias anglais dans leur couverture des élections iraniennes et des protestations qui ont suivi – un des événements censé marquer la percée de Twitter en tant que média d’information. Parmi les 365 articles  de presse examinés, seuls 25 font état de sites de réseaux sociaux utilisés en tant que sources. Pour le reste, des sources plus classiques dominent, telles que les leaders politiques.

D’autre part, la plupart des initiatives réussies en matière d’information récoltée via les sites de réseaux sociaux partagent une spécificité : les journalistes y jouent un rôle non négligeable. On pourra ici signaler la couverture de l’explosion au Montana signalée par Lowery (2009) – où les tweets des témoins ont été rassemblés et organisés par un journaliste ; le traitement d’un orage à Montbélliard par le quotidien Le Pays – un journaliste a lancé un appel sur Facebook pour récolter des photos et des témoignages (Lachab 2010) ; ou encore les nombreux souvenirs récoltés par le Washington Post à l’occasion du 9ème anniversaire du 11 septembre – suscités grâce au lancement d’un mot-clé (#wherewereyou) sur Twitter (Garber 2010a). La matière première de ces articles est bel et bien issue des sites de réseaux sociaux, mais elle est le résultat de l’intervention directe de journalistes, qui suscitent et rassemblent les contributions des utilisateurs. Les sites de réseaux sociaux ne semblent pas, dans les quelques cas évoqués ici, fonctionner en tant que média d’information de manière isolée.

Tout ceci semble indiquer, à quelques nuances près, que les sites de réseaux sociaux ont bel et bien un rôle à jouer en tant que source d’information. Toutefois, « tout, sur Twitter, n’est pas un acte de journalisme » (Hermida 2010). Si on peut parfois se retrouver face à des « petits morceaux de contenu qui peuvent être collectivement considérés comme du journalisme » (Hermida 2010), il faut souligner que la plupart des tweets n’ont pas pour but premier d’informer à propos de l’actualité. Ainsi, par leur analyse de plus d’un million de micro-messages datés d’avril et mai 2007, Java et al. (2007) ont soulevé que l’usage le plus commun est le bavardage quotidien (daily chatter), loin devant la catégorie de tweets destinés à « rapporter les dernières informations ou commenter l’actualité ». Dans la même veine, Huberman (2009) insiste sur l’usage de Twitter pour rester connecté avec ses amis, les membres de sa famille ou ses collègues. D’autres mettent en avant l’utilisation de Twitter comme un outil conversationnel (Boyd et al. 2010) – la conversation peut d’ailleurs avoir lieu entre journalistes et donc avoir un impact sur la couverture de l’actualité (Antheaume 2010). D’autres, enfin, insistent sur les questions de représentations de soi, d’auto-promotion et de personal branding (Marwick & d. boyd 2010; Lisarelli 2010). Par exemple, dans leur étude de près de 5000 tweets de parlementaires américains, Globeck et al. (2010) en sont arrivés à la conclusion que la plupart de ces tweets poursuivaient des buts d’auto-promotion, et non pas d’information transparente des citoyens (Golbeck et al. 2010, p.9).

Lire la suite : conceptualisation des identités journalistiques?

Références :

Antheaume, A., 2010. La rédaction secrète du Web français. W.I.P (Work In Progress). Available at: http://blog.slate.fr/labo-journalisme-sciences-po/2010/08/30/la-redaction-secrete-du-web-francais/ [Accédé Août 30, 2010].

Arceneaux, N. & Weiss, A.S., 2010. Seems Stupid Until You Try It: Press Coverage of Twitter, 2006 -9. New Media Society, 1461444809360773.

Betancourt, L., 2009. The Journalist’s Guide to Twitter. Mashable. Available at: http://mashable.com/2009/05/14/twitter-journalism/ [Accédé Mars 9, 2010].

boyd, D. & Ellison, N.B., 2007. Social Network Sites: Definition, History, and Scholarship. Journal of Computer-Mediated Communication, 13(1), article 11.

Boyd, D., Golder, S. & Lotan, G., 2010. Tweet, Tweet, Retweet: Conversational Aspects of Retweeting on Twitter. Dans HICSS. IEEE Computer Society, p. 1-10. Available at: http://dblp.uni-trier.de/db/conf/hicss/hicss2010.html#BoydGL10.

Buttry, S., 2010. Resources for journalists using Twitter. The Buttry Diary. Available at: http://stevebuttry.wordpress.com/2010/03/03/resources-for-journalists-using-twitter/ [Accédé Mars 9, 2010].

Buttry, S., 2009. Twitter advice for journalists from Andria Krewson. The Buttry Diary. Available at: http://stevebuttry.wordpress.com/2009/04/03/twitter-advice-for-journalists-from-andria-krewson/ [Accédé Mars 9, 2010].

Doctor, K., 2010. A Message for Journalists: It’s Time to Flex Old Muscles in New Ways. Nieman Reports. Available at: http://www.nieman.harvard.edu/reportsitem.aspx?id=102415 [Accédé Août 2, 2010].

Garber, M., 2010a. #Wherewereyou: WaPo puts the humble hashtag to work. Nieman Journalism Lab. Available at: http://www.niemanlab.org/2010/09/wherewereyou-wapo-puts-the-humble-hashtag-to-work/ [Accédé Septembre 14, 2010].

Garber, M., 2010b. Twitter as broadcast: What #newtwitter might mean for networked journalism. Nieman Journalism Lab. Available at: http://www.niemanlab.org/2010/09/twitter-as-broadcast-what-newtwitter-might-mean-for-networked-journalism/ [Accédé Septembre 16, 2010].

Golbeck, J., Grimes, J.M. & Rogers, A., 2010. Twitter use by the U.S. Congress. Journal of the American Society for Information Science and Technology, n/a-n/a.

Hermida, A., 2010. From TV to Twitter: How Ambient News Became Ambient Journalism. M/C Journal, 13(2). Available at: http://journal.media-culture.org.au/index.php/mcjournal/article/viewArticle/220 [Accédé Mai 9, 2010].

Huberman, B.A., Romero, D.M. & Wu, F., 2009. Social networks that matter: Twitter under the microscope. First Monday, 14(1). Available at: http://firstmonday.org/htbin/cgiwrap/bin/ojs/index.php/fm/article/view/2317 [Accédé Juillet 9, 2010].

Java, A. et al., 2007. Why we twitter: understanding microblogging usage and communities. Dans Proceedings of the 9th WebKDD and 1st SNA-KDD 2007 workshop on Web mining and social network analysis. San Jose, California: ACM, p. 56-65. Available at: http://portal.acm.org/citation.cfm?id=1348556 [Accédé Juillet 9, 2010].

Jenkins, M., 2009. Intro to Twitter for Journalists. ZombieJournalism. Available at: http://manjamedia.com/2009/04/intro-to-twitter-for-journalists/ [Accédé Mars 9, 2010].

Jensen, J., 1998. Interactivity – Tracking a new concept in media and communication studies. Nordicom Review, 19(1), 185-204.

Kanalley, C., 2009. Twitter Journalism. Available at: http://www.twitterjournalism.com/ [Accédé Mars 9, 2010].

Knight, M., 2010. The role of social networking as a newsgathering tool in the coverage of the Iranian elections in 2009. Dans IAMCR 2010. Braga, Portugal.

Lachab, S., 2010. Twitter : la PQR est dans la course. journ@lisme.info. Available at: http://www.journalismes.info/Twitter-la-PQR-est-dans-la-course_a2871.html [Accédé Septembre 28, 2010].

Lisarelli, D., 2010. Twitter, indéniable tremplin pour les journalistes. Les Inrocks. Available at: http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/50977/date/2010-09-20/article/twitter-indeniable-tremplin-pour-les-journalistes/ [Accédé Septembre 20, 2010].

Lowery, C., 2009. An Explosion Prompts Rethinking of Twitter and Facebook. Nieman Reports. Available at: http://www.nieman.harvard.edu/reportsitem.aspx?id=101894 [Accédé Juillet 8, 2010].

Luckie, M.S., 2008. Twitter for journalists: What you need to know. 10,000 words. Available at: http://www.10000words.net/2008/02/twitter-is-making-news-faster-better.html [Accédé Mars 9, 2010].

Marwick, A.E. & boyd, D., 2010. I Tweet Honestly, I Tweet Passionately: Twitter Users, Context Collapse, and the Imagined Audience. New Media & Society. Available at: http://nms.sagepub.com/content/early/2010/06/22/1461444810365313.abstract [Accédé Juillet 9, 2010].

Newman, N., 2009. The rise of social media and its impact on mainstream journalism. Available at: http://reutersinstitute.politics.ox.ac.uk/fileadmin/documents/Publications/The_rise_of_social_media_and_its_impact_on_mainstream_journalism.pdf [Accédé Juillet 12, 2010].

Picard, R.G., 2009. Blogs, Tweets, Social Media, and the News Business. Niema, Reports. Available at: http://www.nieman.harvard.edu/reportsitem.aspx?id=101884 [Accédé Juillet 9, 2010].

Posetti, J., 2009a. Rules of Engagement for Journalists on Twitter. Mediashift. Available at: http://www.pbs.org/mediashift/2009/06/rules-of-engagement-for-journalists-on-twitter170.html [Accédé Mars 9, 2010].

Posetti, J., 2009b. Top 20 Tips For Journo Twits. J-Scribe. Available at: http://www.j-scribe.com/2009/06/top-20-tips-for-journo-twits.html [Accédé Mars 9, 2010].

Thelwall, M., 2008. No place for news in social network web sites? Online Information Review, 32(6), 726-744.

 

Advertisements

4 Replies to “Huis-clos sur le net (2/4)”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s